Le résultat du Groupe Implenia au premier semestre 2019 est conforme aux attentes


Globalement, la performance sous-jacente des Divisions est bonne. Les Divisions Développement et Bâtiment livrent des résultats convaincants et disposent de projets de développement et de volumes de commandes d’excellente qualité. Dans les Divisions Génie civil et Spécialités, les mesures annoncées fin 2018, à l’occasion de la révision des résultats, produisent les effets attendus sur les projets en Norvège et en Pologne. Les projets concernés se poursuivent toutefois sans marge contributive – ce dont tiennent compte les prévisions pour l’exercice en cours – et pèsent par conséquent sur la marge globale de ces Divisions. Les projets en Bade du Sud ayant fait l’objet de corrections et figurant dans les comptes de la Division Bâtiment sont achevés depuis fin 2018. Implenia n’a identifié aucun autre besoin de correction imprévu.

S’agissant de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie, Implenia tient le cap et a déjà obtenu de très bons résultats : la nouvelle organisation s’est ainsi mise en place avec succès, en très peu de temps, et produit ses effets. Les Divisions assument leurs missions transfrontalières ainsi que la responsabilité de leur résultat. La nouvelle approche de Value Assurance a été introduite dans le cadre de la priorité stratégique « Croissance rentable », et les premiers projets ont d’ores et déjà été intégralement menés selon ce processus. L’initiative « Procurement Excellence » a permis d’enregistrer rapidement des succès dans le domaine des achats. Des mesures à moyen et long terme sont également en cours d’élaboration.

Les marchés sur lesquels opère Implenia demeurent attractifs. En dépit d’une sélectivité accrue dans le choix des projets, le niveau des commandes reste élevé. Implenia confirme par conséquent son objectif d’EBITDA pour l’année de transition 2019 de plus de 150 millions de francs (hors IFRS 16), compte non tenu des frais de mise en œuvre de la stratégie d’environ 20 millions de francs. Parallèlement, Implenia confirme son objectif de marge EBITDA de 5,25 % à 5,75 % (hors IFRS 16).

Au premier semestre 2019, Implenia a généré un chiffre d’affaires de 2184 millions de francs (2018 : 2124 millions), ce qui correspond à une augmentation de 2,8 %. Cette croissance est due, en premier lieu, à la réussite de l’internationalisation dans le domaine du génie civil. Implenia réalise au premier semestre 2019 un EBITDA de 72,9 millions de francs (hors IFRS 16 : 41,4 millions). À 11,4 millions de francs, le résultat opérationnel (hors PPA) du Groupe est, comme prévu, inférieur à celui de l’année précédente (27,2 millions). Ce recul s’explique, à hauteur des deux tiers, par les effets des corrections effectuées fin 2018 et, à hauteur d’un tiers, par la mise en œuvre de la nouvelle stratégie. À ce jour, cette dernière a occasionné des frais d’environ 10 millions de francs relatifs à la mise en œuvre de la nouvelle stratégie, liés surtout aux initiatives Value Assurance et Procurement Excellence, ainsi qu’au projet de transformation ERP INSPIRE et à la mise en œuvre de la nouvelle organisation. Globalement, le Groupe a réalisé un résultat consolidé de 0,5 million de francs (2018 : 8,9 millions).

Le flux de trésorerie disponible, soumis à des influences saisonnières, s’est établi à -167,5 millions de francs (hors IFRS 16 : -196,9 millions, 2018 : -138,9 millions). Ce recul s’explique par des investissements accrus dans le parc de machines, des investissements dans le portefeuille de la Division Développement et des paiements plus ponctuels aux créanciers, ainsi que par des reports d’importants encaissements liés à des projets de grande envergure. Globalement, l’évolution opérationnelle du Groupe demeure positive : malgré une sélection plus stricte des projets, le niveau des commandes reste élevé, à 6369 millions de francs (2018 : 6234 millions).

Division Développement – résultat réjouissant et perspectives favorables
La Division Développement a généré un résultat réjouissant au cours des six premiers mois. D’importantes ventes de projets immobiliers, par exemple KIM inno-living à Winterthur, ont contribué à la progression de l’EBITDA de la Division, lequel s’est établi au premier semestre à 27,4 millions de francs (hors IFRS 16 : 27,1 millions, 2018 : 23,0 millions). Par ailleurs, les investissements dans le portefeuille de la Division ont augmenté de 13,5 millions de francs, à 198,8 millions (31.12.2018 : 185,3 millions). Les activités sont restées focalisées sur les régions en forte expansion de l’agglomération de Zurich et de l’Arc lémanique. Trois aspects se combinent pour offrir d’excellentes conditions de croissance future : le portefeuille de projets, la qualité des projets en cours et l’intérêt soutenu porté à l’immobilier de placement, désormais aussi, par exemple, en Allemagne.

Division Bâtiment – augmentation de la qualité des commandes
La Division Bâtiment a, elle aussi, généré un résultat réjouissant au cours des six premiers mois. En Suisse et en Autriche, le volume a légèrement dépassé celui de l’année précédente. En Allemagne, le volume a été légèrement inférieur au niveau de 2018, notamment en raison de goulets d’étranglement affectant certains corps de métier. Après une nette augmentation du chiffre d’affaires l’année précédente, la Division a orienté le choix de ses contrats, conformément à sa stratégie, vers les grands projets complexes. La volonté d’une sélectivité accrue en matière de prospection s’est certes traduite par un recul du volume des commandes, à 2771 millions de francs (2018 : 3333 millions), mais aussi par une meilleure qualité des projets. Malgré une légère baisse du chiffre d’affaires, à 1103 millions de francs (2018 : 1119 millions), l’EBITDA est resté stable par rapport à l’année précédente, à 21,3 millions de francs (hors IFRS 16 : 16,6 millions). En Suisse, en Allemagne et en Autriche, la Division Bâtiment est bien positionnée pour tirer parti d’opportunités de marché telles que l’urbanisation croissante.

Division Génie civil – tirer parti des opportunités de marché à l’international
Des projets de grande envergure dans les domaines de la construction de tunnels et des travaux spéciaux se sont soldés par une nette progression de 7,7 % du chiffre d’affaires de la Division Génie civil, à 1118 millions de francs. Le résultat des activités sous-jacentes a connu une évolution favorable. L’EBITDA s’est établi à 18,5 millions de francs (hors IFRS 16 : -4,5 millions, 2018 : 5,3 millions).

Les corrections annoncées fin 2018 en Norvège se traduisent – comme intégré dans les prévisions pour l’exercice en cours – par les effets négatifs suivants sur le résultat : en premier lieu, les projets poursuivis n’apportent pas de marge contributive. Et ils pèsent ainsi, en second lieu, sur la marge globale de la bonne performance sous-jacente de cette Division. Aspect positif à noter : les mesures correctrices prises en Norvège portent leurs fruits et aucune autre rectification imprévue ne s’avère nécessaire. Par ailleurs, la Division a amélioré la qualité des commandes en instaurant des processus de risque et de contrôle pour les nouveaux projets.

Des gains de contrats prometteurs (p. ex. un troisième lot pour le Grand Paris Express et une nouvelle ligne ferroviaire assortie d’une gare dans la ville norvégienne de Moss) ainsi qu’un taux de charge élevé montrent que la Division Génie civil est bien positionnée pour exploiter efficacement des opportunités de marché liées aux mégatendances mobilité et investissements dans les infrastructures.

Division Spécialités – offres de niche et capacité d’innovation
Au premier semestre, le chiffre d’affaires de la Division Spécialités s’est élevé à 119,6 millions de francs, ce qui correspond à une diminution de 14,2 %. L’EBITDA s'est réduit à 6,5 millions de francs (hors IFRS 16 : 6,3 millions, 2018 : 11,6 millions). Quant au carnet de commandes, il s’est établi à 143,6 millions de francs, soit une baisse de 11,6 % par rapport à l’année précédente.
Les projets poursuivis en Pologne, corrigés fin 2018, n’apportent pas – comme intégré dans les prévisions pour l’exercice en cours – de contribution au résultat. De plus, la performance de la Division a été affectée négativement au premier semestre 2019 par le recul du chiffre d’affaires dans le secteur de l’énergie éolienne de la filiale BBV, à la suite de retards dans certains projets. En revanche, l’activité de prospection a enregistré de nombreux succès, par exemple dans le domaine de la construction en bois.

Au cours des derniers mois, une grande partie des stratégies des activités au sein de cette Division a fait l’objet d’une révision. Ce processus sera achevé d’ici à la fin de l’année. Il a pour objectif de tirer parti des changements fondamentaux dans l’industrie de la construction et de dynamiser la capacité d’innovation d’Implenia. Implenia réévaluera ses offres rentables existantes, ou abandonnera les activités ne s’inscrivant pas dans son cœur de métier, dans lesquelles il n’est pas en mesure de créer une valeur durable. La nouvelle responsable, Anita Eckardt, prendra ses fonctions en septembre. Avec son équipe, elle travaillera à l’élaboration d’un plan d’avenir pour la Division Spécialités.

Mise en œuvre résolue de la nouvelle stratégie

L’application de la nouvelle stratégie se déroule conformément au plan, en s’articulant autour des quatre priorités annoncées : « Portefeuille », « Croissance rentable », « Innovation », « Talents & Organisation ».

Une approche substantiellement plus exhaustive en matière de Value Assurance (l’ancienne gestion de risque) – qui a d’ores et déjà été appliquée lors du lancement de quelques projets et qui est en cours de déploiement pour tous les projets d’une certaine envergure – améliore le processus de gestion de risque existant ainsi que le contrôle. Des instruments orientés données accompagnent les processus décisionnels. La Value Assurance, qui débute dès le stade de la sélection des contrats, laquelle se référera désormais de manière plus sélective aux opportunités et risques en termes de contribution au résultat, accompagne les projets jusqu’à l’expiration de la période de garantie. Grâce à la classification de tous les projets en fonction de plusieurs dimensions basées sur le risque, ainsi qu’à la définition claire des étapes et des organes décisionnels, il sera possible d’améliorer la prise de décisions en matière de validation et de surveillance des projets. La nouvelle approche de Value Assurance sera progressivement étendue à tous les projets.

Le programme « Procurement Excellence » a également enregistré ses premiers résultats positifs. Des Supplier Summits ainsi que des entretiens approfondis avec les principaux fournisseurs et sous-traitants ont permis d’optimiser la collaboration existante et d’ébaucher des idées communes en vue de partenariats futurs. De plus, des stratégies d’achat claires pour d’importants groupes de produits donnent la capacité à Implenia de mieux exploiter des opportunités telles que des achats groupés et/ou des achats à l’échelle internationale.

S’agissant de l’axe Croissance rentable, la Lean Construction reste un thème important. Grâce à divers projets pilotes menés à bien avec succès, les Lean Standards ont été développés et regroupés au sein d’une Toolbox. Cette Toolbox constitue une boîte à outils modulaire composée d’éléments destinés à assurer une organisation fluide, efficiente et efficace ainsi qu’à gérer la collaboration de tous les acteurs au sein des projets et sur les chantiers.

Parallèlement, Implenia continue de travailler à l’harmonisation et à la numérisation des processus. Le projet de transformation ERP INSPIRE, portant sur les processus de base et les principales interfaces système, se déroule conformément au plan. Le Building Information Modeling (BIM) est progressivement standardisé, afin que la méthodologie puisse être étendue encore plus facilement. Actuellement, l’accent est mis sur des applications en phase d’offre, mais quelques projets pilotes en phase d’exécution sont également mis en œuvre.

La nouvelle organisation – qui s’articule autour des quatre Divisions (Développement, Bâtiment, Génie civil, Spécialités), des fonctions globales (Finance, HR, Legal, Strategy, Group IT, Marketing/Communications), du centre de compétences « Project Excellence & Services » et des présidents de pays – a été mise en place rapidement et efficacement. Elle permet non seulement une mise en œuvre rapide de nos initiatives stratégiques, mais crée aussi, grâce à sa simplicité et sa cohérence, des responsabilités et des rôles clairs, ainsi qu’un principe de contrôle multiple pour la sélection, la validation et la surveillance des projets. De plus, la nouvelle organisation renforce l’esprit d’entreprise au sein des Divisions et l’excellence à l’échelle du Groupe en ce qui concerne les thèmes relatifs aux fonctions globales. À travers les organisations des pays, elle favorise aussi des relations locales étroites avec les clients et d’autres parties prenantes sur place.

Des progrès satisfaisants ont également été accomplis en ce qui concerne d’autres priorités et thèmes stratégiques : au sein de la Division Spécialités, une équipe de base transversale est actuellement en train de développer le nouvel Implenia
«Innovation Hub», en vue de le déployer en septembre. Il marquera le démarrage d’une plate-forme numérique consacrée à l’intrapreneurship, accessible à tous les collaborateurs. Elle servira de catalyseur d’idées et permettra, grâce au financement ciblé d’idées classées par ordre de priorité, de créer des activités nouvelles et des modèles d’affaires inédits. Implenia entend continuer à assumer un rôle de leader en matière de durabilité. C’est ainsi que la norme environnementale définie pour les projets de développement propres à l’entreprise – qui suit le standard « Construction durable Suisse » – a été déployée en interne. Grâce à des plans de sécurité et de santé, un équipement de qualité et une formation ciblée, Implenia continue de sensibiliser ses collaborateurs à la sécurité au quotidien sur les chantiers. S’agissant des accidents professionnels, Implenia a ainsi réduit substantiellement le nombre d’événements au cours des dernières années.

Implenia confirme ses objectifs
Le bilan du Groupe est solide. Le niveau de la trésorerie, qui a baissé comme le montre le tableau des flux de trésorerie, reste néanmoins élevé, à 704,7 millions de francs (31.12.2018 : 913,2 millions). Le total du bilan s’élève à 2953 millions de francs (hors IFRS 16 : 2822 millions).

En raison de l’application de la norme IFRS 16, le taux des capitaux propres s'est, comme prévu, réduit passagèrement en fin de semestre sous les 20,0 %, à 19,3 % (hors IFRS 16 : 20,2 %), tout en restant à un niveau comparable (31.12.2018 : 20,5 %). Par rapport au reste du secteur, le Groupe dispose donc toujours d’une base de capitaux propres solide et se montre optimiste quant à l’évolution au cours des six prochains mois. Cet optimisme s’explique par un amortissement de la PPA plus faible que l’année précédente, ainsi que par le résultat anticipé. Implenia est clairement attaché au maintien de sa notation « investment grade ».

Les prévisions en matière de taille et d’évolution des marchés restent positives, le Génie civil étant appelé à afficher une croissance globalement plus forte que le Bâtiment. Dans ce contexte, Implenia aborde l’avenir avec confiance et confirme son objectif d’EBITDA pour l’année de transition 2019 de plus de 150 millions de francs (hors IFRS 16), compte non tenu des frais de mise en œuvre de la stratégie d’environ 20 millions de francs, ainsi que son objectif de marge EBITDA à moyen terme de 5,25 % à 5,75 % (hors IFRS 16).


Remarque relative au rapport financier
Au cours de cette période de référence, Implenia a appliqué, pour la première fois, la nouvelle norme IFRS 16 sur les contrats de location. Selon IFRS 16, les éléments d’actif et de passif liés aux contrats de location doivent figurer au bilan. L’inscription de droits d’utilisation à l’actif et d’obligations locatives au passif rallonge le bilan et augmente l’EBITDA et le flux de trésorerie disponible. Les chiffres du premier semestre, relativement fort, de l’année précédente (avant les corrections de fin 2018) n’ont pas été retraités.

Organisé par

Co-organisateur

En parteneriat avec