Les banques trébuchent sur la chaîne de blocs


Un silence pesant règne sur la technologie Blockchain dans le secteur bancaire suisse, révèle le site internet finews.ch. Plusieurs projets prometteurs ont été récemment abandonnés. Ce désamour risque-il de présenter un écueil majeur pour l'avenir de la place financière suisse?

La "Blockchain Week" vient de fermer ses portes à New York, où l'industrie de la crypto-monnaie était à l'honneur. Compte tenu de l'essor actuel du marché des changes numériques, l'ambiance de fête dans la scène est également compréhensible. Le brouhaha de la scène contraste avec le silence relatif qui règne sur les projets lancés dans la technologie blockchain dans les banques suisses. Alors qu'il n'y avait pas si longtemps encore, un nouveau projet était annoncée tous les mois par les instituts locaux, aujourd'hui, la chaîne de blocs n'est plus la priorité des instituts helvétiques. C'est bien différent chez la concurrence étrangère. C'est ainsi que l'Anglo-Chinoise HSBC est la première banque à réaliser un financement commercial au moyen de la Blockchain, rapporte le site suisse alémanique dédié aux technologies financières.

 

Projet pilote limité à ZKB

En Suisse, Swisscom a lancé un projet de bloc financier. Comme le rapporte finews.ch, le "géant bleu" a lancé la première action en crypto-monnaie suisse en collaboration avec le cabinet d'avocats zougois MME. Swisscom avait déjà planché sur une action Blockchain. La technologie a été testée pour le négoce d'actions suisses de deuxième ligne dans le cadre d'un consortium auquel la Banque Cantonale de Zurich (ZKB) a également participé. Le partenaire bancaire n'est plus impliqué dans le projet. "Pour nous, le projet de recherche sous la direction de la Haute école spécialisée de Lucerne a été un projet pilote limité à un an dès le début ", a déclaré un porte-parole. "Ainsi, un prototype pourrait être développé et des enseignements pourraient être tirés du projet."


Organisé par

Co-organisateur

En parteneriat avec